Spécialistes
en Gestion des Compétences

Nos Objectifs sont de vous permettre d’atteindre les vôtres !
La bonne personne, au bon endroit, au bon moment et durablement ?

Pour vous accompagner dans l’élaboration et la réalisation de vos projets, nous vus proposons nos domaines d’expertise.

Quand un grand équipementier automobile donne sa chance à un candidat…

Ce groupe international recrutait sur un poste extrêmement sensible, en phase de restructuration. Jean-Sébastien ne connaissait pas l’industrie automobile, son environnement familier était un laboratoire universitaire. En revanche, il avait une connaissance théorique pointue des outils qu’il aurait à mettre en œuvre, et une volonté très forte de s’investir dans un site de production. Une évaluation très poussée a mis en évidence son potentiel et a permis de mesurer le risque d’un tel recrutement. Son « bagage » et sa motivation ont incité cet équipementier automobile de premier rang à lui faire confiance et lui donner une chance. Jean-Sébastien a été embauché, intégré, formé… et finalement il a atteint ses objectifs et ceux de son employeur !!

Un documentaliste ou un commercial ?!

Roland était documentaliste depuis 23 ans, apprécié de ses responsables et collègues, dans la même entreprise depuis plus de 14 ans… Mais il avait le sentiment de « tourner en rond », de s’ennuyer, de passer à côté de quelque chose. Il a engagé un bilan de compétences pour trouver une nouvelle voie, un projet professionnel qui exploite son potentiel et son dynamisme… Il finalement choisi d’être commercial, dans l’automobile. Pour cela, il a passé un B.T.S. Action Co en 1 an, en Congé Individuel Formation. Il a failli craquer 2 fois, tout abandonner et retrouver son poste… Mais il a tenu, malgré ses difficultés « scolaires », et depuis 3 ans, il est commercial véhicules et pièces détachées, au sein d’une importante concession du sud-ouest parisien.

Une Hôtesse d’accueil sans le bac + une VAE = une Assistante de Direction bilingue

Nora avait abandonné ses études peu avant de passer son bac. Depuis 12 ans, elle exerçait ses fonctions d’hôtesse d’accueil polyvalente au sein d’une TPE. La réalité de son poste relevait d’un poste d’assistante de direction mais en interne, il était plus « confortable » de la maintenir au même statut. Lasse de cette situation, après avoir validé son projet par un Bilan de Compétences, elle s’est engagée dans une démarche de V.A.E.. Dans le cadre d’un coaching discret, elle a travaillé son projet, notamment son anglais. La Validation des Acquis de l’Expérience a abouti, elle a obtenu le diplôme de B.T.S. Assistante de Direction Bilingue. Son employeur a pris acte et lui a proposé de nouvelles responsabilités, le titre et le statut correspondants.

Un candidat en recherche d’emploi depuis 14,5 mois, sans le moindre entretien…

Nicolas avait un cursus universitaire de très haut niveau, dans un domaine scientifique très pointu. Depuis plus de 14 mois, il mettait toute son énergie dans une recherche d’emploi volontaire, en vain. Il a décidé de se faire coacher pour sortir de l’impasse. La première étape fut de réaliser un état des lieux objectif, sans complaisance, afin de valider son objectif professionnel. Il s’est investi avec courage et lucidité, il a joué le jeu et évolué un peu. Suffisamment pour qu’un mois et demi après, il signe un C.D.I. de consultant dans son domaine d’expertise. Il s’y réalise depuis 8 ans.

Une directrice financière dynamique et aventureuse

Pascale était D.A.F. depuis 17 ans pour un groupe américain très exigeant, à Bruxelles, Londres puis Paris. Elle avait craqué et voulait « retrouver » le temps de vivre sainement et d’échanger simplement, le temps de réussir à faire le bébé dont elle rêvait depuis des années… Ses aptitudes étaient aussi nombreuses que ses motivations et son mari Ryan la soutenait : elle est allée s’installer à côté de Bruges, a ouvert une maison d’hôtes en pratiquant une agriculture biologique plus qualitative que quantitative. En parallèle, elle proposait ses services de traductrice bénévole aux Organisations Non-Gouvernementales dont elle voulait soutenir les actions. Un an après son installation, elle a donné naissance à une petite Stella en pleine santé !

Le comptable d’un groupe de l’industrie métallurgique devient fleuriste

Dans son entreprise, Dominique évoluait bien. Pourtant, il s’ennuyait, étouffait, ne se sentait pas à sa place mais fait pour autre chose… Alors il a engagé le Bilan de Compétences. Très vite, une dimension esthétique est ressortie, et le besoin d’être en mouvement permanent, idéalement hors des bureaux au contact de la nature et d’entretenir des relations variées et relativement superficielles, de s’investir sans compter dans son activité, d’être indépendant et de créer, sa situation personnelle le lui permettait… Il a choisi de devenir fleuriste. Il a négocié son départ de l’entreprise, suivi une formation, et trouvé un emploi salarié pour commencer, et pour vérifier. Après 10 mois, il a préparé son dossier de création d’entreprise et quelques mois plus tard, il ouvrait sa boutique. Heureux !

Sa nature ? Les RH !…

Katel a interrompu ses études de façon anticipée et impromptue, pour des raisons personnelles, avant son bac. Elle a suivi un itinéraire professionnel au gré des opportunités qui s’offraient à elle… sans réel choix ni passion. Néanmoins, rapidement et régulièrement, elle progresse, car elle inspire confiance à ses responsables au point qu’ils lui confient des missions sans cesse enrichies.
Pourtant, ces activités ne la comblent pas totalement, elle s’engage dans un bilan de compétences pour se réapproprier son parcours et trouver sa « voie ». Cette démarche met rapidement en évidence un potentiel important dans différents domaines, une adaptabilité très marquée, fiabilité, empathie, réactivité, analyse et vision systémique de l’entreprise, des valeurs et motivations variées… et principalement centrées sur le lien et le positionnement social et professionnel des individus. Cet objectif est réaliste, réalisable en deux étapes, et enthousiasmant. Elle l’adopte et s’engage activement dans la transition. Elle a une vocation ! Guidée… elle sera Responsable GPEC !

C’était fini…et c’est reparti !…

Pascal et Fabrice stagnaient sur leurs postes depuis plusieurs années, peu reconnus par leurs managers, peu appréciés de leurs collègues, en difficulté dans leurs fonctions… La frustration et l’incompréhension commençaient à les pénaliser et leur peser lourdement. L’un avait décidé de démissionner et l’autre frôlait le burn-out… Chacun a compris ses limites et celles de l’organisation, ils ont identifié leurs besoins, leurs motivations, leurs axes de compétences. Ils n’ont quitté ni leurs postes, ni leurs équipes… pourtant aujourd’hui ils vont au travail avec enthousiasme, progressent de nouveau, entretiennent des relations efficaces et agréables avec leurs collègues et managers !! Tout a donc changé ?!

Sylvélie : une lionne cachée dans une souris !…

Triste et résignée, elle n’évoluait plus, constatait que son entreprise ne lui proposait rien. Elle voulait donc refaire son CV, sa lettre de motivation, s’organiser pour une recherche d’emploi active, visant un poste beaucoup moins riche et reconnu que celui qu’elle occupait depuis 8 ans. Elle était convaincue de ne pas « mériter ni pouvoir tenir un tel poste » et qu’aucun employeur ne le lui proposerait … Finalement, elle a écrit sa « lettre au père Noël », enfin… elle a fait une proposition à son DRH et son manager. Après réflexion, puis argumentation, et enfin…négociation, elle a obtenu un poste très attractif et très demandé en interne. L’évolution en cours a été intense, elle s’en est si bien sortie qu’une augmentation et une prime de fin d’année sont venues saluer sa première année dans ces nouvelles fonctions, sans même qu’elle en fasse la demande !